L'industrie de la mode: raciste?

Une amie (merci Susan!) vient de me faire découvrir «La couleur de la beauté», un excellent documentaire produit par l’ONF sur les défis auxquels sont confrontés les mannequins d’origines ethniques autres que caucasienne.

Montréal est une ville cosmopolite dont la diversité culturelle de sa population constitue l’une de ses plus grandes richesses. D’après-vous, le milieu de la mode montréalaise tient-il compte de cette réalité, ou sommes-nous confronté à cette mentalité rétrograde décrite dans la vidéo?

Je vous encourage à visionner la vidéo (17 minutes) et la faire circuler, par solidarité pour nos frères et soeurs, de toutes cultures et toutes origines.

Comme toujours, vos commentaires sont les bienvenus.

4 commentaires pour L’industrie de la mode: raciste?

  • m l'abeille

    Renée, comme c’est vu et dit dans la vidéo, est comme une femme blanche qu’on aurait « saucé dans le chocolat ». Elle a un physique rare chez les femmes qui ont la peau noire, (ou de n’importe quelle couleur par ailleurs…) et je trouve bien dommage de ne pas voir d’avantage de femmes plus typées. Les rondeurs, les cheveux crêpus et lèvres pulpeuses font aussi partie de la beauté de ce monde. Si Renée a de la difficulté à faire sa place, alors imaginez les mannequins qui ont de « vrais » corps d’africaines, quelles chances ont-elles?

  • m l'abeille

    Je suis bien d’accord avec vous! Personnellement, je m’attends à ce que l’industrie de la mode véhicule des valeurs (et des couleurs!) qui soient à l’avant garde de notre société. Ça m’a vraiment choqué de constater, au visionnement de cette vidéo, que tout ça n’est que discours et apparence et qu’en fait, à New York du moins, la mode fonctionne selon des valeurs très conservatrices, et même carrément racistes. New York! Quand même! Quelle déception! Je serais curieuse de savoir ce qui en est de Montréal…

  • Xavier

    L’industrie de la mode se conforme à des dicdactes. Ok. N’oublions pas que c’est une industrie et qu’elle répond plus à des exigences économiques que philantropiques.

    Par contre je ne comprends pas pourquoi l’industrie de la mode qui se veut avant-gardiste ne voit pas la mane économique qu’il y a dans les pays dits émergeants. Comme on le disait dans le reportage, la nouvelle clientèle ne se trouve plus aux États-Unis ou ni en Europe mais bel et bien en Chine, au Brésil ou en Inde.

    Si l’industrie de la mode occidentale veut sa part de gâteau, il serait temps qu’elle propose quelque chose de différent. Cela va du vêtement à celles et ceux qui présentent le vêtement.

    Non seulement elle serait gagnante au niveau économique, mais en plus elle véhiculerait l’image que la différence, c’est beau !

  • Lise

    Je suis entièrement d’accord avec Renée, oui cette industrie est très raciste. Cette jeune Renée Thompson est tellement plus belle que plusieurs des mannequins de race blanche. Avoué le, elle a des traits facial délicat. Beaux yeux, petite lèvre etc… Je la trouve même plus belle que Naomi Campbell et un jour elle sera certainement un « TOP MODEL »… Ne vous inquiétez pas je suis une femme blanche. En passant les couleurs des vêtements son plus éclatants sur une femme noir!!!

Faire un commentaire

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces tags HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

blanc_inner_left
Annuaire BlogueParade.com