Des matières douces pour vous et pour le monde

Matières écolo
(Vous trouverez la liste des boutiques de la catégorie « matières écolos » à la fin de cet article.)

Pourquoi devriez-vous favoriser les matières naturelles lors de l’achat de vos vêtements?

Parmi les gestes écologiques que vous pouvez poser, l’achat de vêtements fabriqués à partir de matières naturelles (plutôt que de matières synthétiques) est un des plus intéressants, tant pour votre propre confort que pour la protection de la planète.

Jennifer Glasgow

Jennifer Glasgow

Véronique Miljkovitch

Véronique Miljkovitch

Les fibres et matières naturelles ont de nombreuses qualités. Certaines sont reconnues pour leur résistance (chanvre), leur habileté à absorber la transpiration lors d’activités sportives (coton biologique), ou à maintenir la température du corps en le protégeant de la chaleur ou du froid intense (laine, soie), ou simplement pour leur souplesse, beauté et confort (lin).

PLB

PLB

Respecterre

Respecterre

Ces matières sont renouvelables et biodégradables. Et dans certains cas, comme par exemple pour la laine, le lin et le coton biologique, elles polluent beaucoup moins que les fibres synthétiques lors de leurs fabrications.

Éliane

Éliane

Lilou and SUF

Lilou and SUF

En contre partie, voici ce que nous réservent les fibres synthétiques, omniprésentes dans toute l’industrie de la mode:

60 à 80% du contenu de votre placard ne se biodégradera pas.


Regardez les étiquettes de vos vêtements, et comptez le nombre d’items qui sont composés des matières textiles suivantes : polyester, acrylique, lycra, spandex, nylon, acétate, viscose, polyamide, kevlar, goretex… Ces matières synthétiques prennent des centaines d’années à se décomposer.

Quelle proportion de vêtements en fibres synthétiques possédez-vous, comparativement à ceux en matières naturelles? Arrivez-vous à un ratio de 60 à 80% en faveur du synthétique comme l’indiquent les statistiques?

60 à 80% du contenu de votre placard est fait à partir de ressources non renouvelables.

Pendant que des scientifiques partout à travers le monde regardent la production de pétrole stagner et se grattent le scalp à chercher des solutions durables à la crise d’énergie qui ne devrait pas tarder à se pointer, à chaque saison, on met allègrement plein de vêtements en acrylique et en polyester à la poubelle, sous prétexte qu’ils ne sont plus « à la mode ».

« Et alors? » – me demanderez-vous. Les fibres synthétiques sont parfois fabriquées à partir de produits dérivés du charbon, mais en grande partie, ce sont des produits dérivés du… pétrole. À avoir en tête lors de la prochaine hausse du prix de l’essence!

60 à 80% du contenu de votre placard n’est pas recyclable.


On peut fabriquer de nouveaux vêtements à partir de vieux s’ils sont faits de laine polaire. Le polyester (100%) se déchiquette et se ramène à l’état de fibre brute, c’est une fibre synthétique qui se recycle. De plus en plus de fabricants de vêtements de sport, tels que MEC et Patagonia adoptent maintenant cette pratique. Bonne nouvelle!

Par contre, il semblerait que ce soit la seule dans sa catégorie. D’après mes lectures, aucune des autres fibres synthétiques ne se recycle. La seule façon pour ces matières d’échapper aux sites d’enfouissement est le réemploi, la mode « récup » étant une des solutions possibles.

Le cas du coton : qu’en est-il de vos jeans et autres T-shirts préférés?

Le coton est une fibre naturelle biodégradable. Par contre, si les étiquettes de vos vêtements n’indiquent pas qu’il s’agit de coton biologique, j’ai de mauvaises nouvelles.

La culture dite « traditionnelle » (c’est-à-dire non biologique) du coton est la plus polluante au monde. Elle représente 2,4 % de la surface agricole mondiale, mais 25 % des pesticides utilisés dans sur la planète lui sont destinés. Ce type de culture fait une grande utilisation de produits chimiques, sa consommation en eau est très importante, elle contribue à l’épuisement des sols, sans compter les risques représentés par l’usage mal contrôlé de plants génétiquement modifiés.

La solution? Le coton biologique. Ce type de culture encore marginale n’utilise pas d’OGM, utilise des produits répulsifs naturels et sans dangers pour l’environnement, diminue sa consommation d’eau (et ne la pollue pas), et s’assure de maintenir une bonne fertilité des sols. Selon Équiterre, le coton bio constitue actuellement 0,1% du marché mondial, mais est en forte croissance (80%) depuis 2006.

Jeans Second

Jeans Second

T-shirt NKI

T-shirt NKI

En achetant des vêtements de coton certifié biologique, vous encouragez également de meilleures conditions pour les travailleurs de la culture du coton, qui seront moins exposés aux produits toxiques associés à la culture traditionnelle tels que les pesticides.

Et si vous achetez des produits certifiés équitables, vous vous assurez que tous les travailleurs qui ont participé à leur fabrication ont été respectés et payés à un juste salaire. Ceci est un bon geste à poser, considérant que 6 des 7 plus grands producteurs de coton ont recours au travail (souvent forcé) des enfants.
-

Améliorez vos statistiques!

Lors de l’achat d’un prochain vêtement, choisissez une matière naturelle (et biologique dans le cas du coton), et augmentez ainsi le ratio des matières écologiques dans votre garde-robe!


Délices d'été: les robes

Robes Schwiing
Le mois de juillet bat son plein, il fait un temps magnifique à Montréal. Êtes-vous en vacances? Chanceuse! C’est le temps idéal pour flâner dans les boutiques et vous gâter avec de nouvelles robes d’été. Voici quelques coups de [Lire la suite …]

Planète textile à l'échelle locale?

Dans le cadre de l’événement Vivre à l’échelle locale de vendredi dernier, une vingtaine de personnes environ sont venues discuter avec Aurélie Blanwalhin, Valérie Phaneuf, Aleece Germano et moi-même (Marie-Jacques Rouleau) au sujet de l’épineuse question de l’habillement écologique et solidaire. Ce n’est pas mince affaire pour les consommateurs d’y voir clair dans les dessous et les coulisses de l’industrie du textile. (Pour des références sur le sujet, voici un document que nous avons distribué à tous lors de l’événement.)

Voici en vrac les questions que les participants nous ont posées, et nos réponses, cliquez sur les liens:

Au sujet des friperies [Lire la suite …]

Étincelante et écolo au bal de graduation

bal_thumbnail30 millions. C’est le montant d’argent dépensé chaque année en tenues de bals.
Une. C’est en général le nombre de fois que ces tenues seront portées. Ça fait beaucoup de ressources utilisées de manière très éphémère ça. Quel est l’impact social et environnemental de ces dépenses festives?

Pour être éblouissantes LE soir DU grand party, cet article propose aux étudiantes des choix moins dommageables socialement et écologiquement que ce qu’elles trouveront dans la plupart des boutiques qui vendent des tenues importées. En plus d’encourager l’achat local, ces créations sont souvent uniques. Ça évite l’angoisse de tomber face à face avec une collègue qui porte la même [Lire la suite …]

Lingerie éco design: sexy, sans compromis!

Ça fait longtemps que je fantasme sur ça. Trouver de vrais dessous affriolants qui soient également écolos et solidaires. Si vous vous êtes déjà penché sur la question, vous savez comme moi qu’ils sont rarissimes.

Je me sers donc de la Saint-Valentin comme prétexte pour m’y mettre. Mais avant de vous livrer le résultat de mes recherches, sur un drap de satin rouge, parfumé au chocolat, je vous invite à visionner cette petite vidéo, histoire de bien vous motiver si vous avez encore des doutes. Ça vous va?

Bon. Ne vous découragez pas, il y a des alternatives au désastre. Les voici.

To [Lire la suite …]

La saison des manteaux

Manteaux Jackalop, 225$ et 190$
Ça y est. La canicule est finie. On a commencé à se les geler. Avez-vous sorti vos manteaux? Moi oui!

Est-ce que vous avez besoin de vous en procurer un nouveau? Avez-vous regardé du côté des friperies? Si vous n’y avez rien trouvé qui fasse votre bonheur, les designers d’ici et les éco designers sont toujours là à votre rescousse.

Je vous propose ici quelques idées, de tous les styles et tous les budgets, avec les prix et les adresses quand c’est possible, afin de faciliter votre [Lire la suite …]

Katrin Leblond, perpétuel printemps

Katrin_leblond_150x150
4647 Boul. Saint-Laurent, Plateau Mont-Royal – $$ –

Si la mode féminine par les designers d’ici est un univers inconnu pour vous, je vous recommande fortement d’aller faire un tour chez Katrin Leblond. Mise à part la prolifique griffe maison, vous y trouverez un vaste choix de designers locaux, tant pour les bijoux que pour les vêtements. La boutique est grande et touffue, vous aurez moult découvertes délicieuses à vous mettre sous la [Lire la suite …]

Nahika la branchée

Nahika
4435 rue Saint-Denis, Plateau Mont-Royal – $$ -

Malgré le fait qu’elle ne dispose pas de site Internet, Nahika n’en est pas moins une boutique bien branchée. Elle fait d’ailleurs partie des recommandations du célèbre et primé site MadeinMTL. L’inventaire de la boutique est volumineux et attrayant, on peut y passer beaucoup de temps, surtout si on aime s’habiller hip et funky. Streetwear, Street fashion, Hip Hop, mode urbaine, j’arrive plutôt [Lire la suite …]

Les mains folles, voyage en orient

Les mains folles
4427 rue Saint-Denis, Plateau Mont-Royal – $$ -

Des couleurs qui rappellent les épices indiennes, des textures riches et réconfortantes, des coupes chaleureuses et enveloppantes. La majorité des items de la boutique Les mains folles sont des Créations Ajna, la griffe maison de la boutique. (Ajna veut dire « troisième oeil » en sanskrit, langue sacrée de l’Inde). Ne manquez pas au comptoir la très belle sélection de bijoux, provenant pour la plupart de créateurs [Lire la suite …]

Impeccable et Rien à cacher

Rien à cacher

4141 rue Saint-Denis, Plateau Mont-Royal – $$ -

Dans le chic éthique montréalais, cette boutique est un must absolut. Si le concept du shopping responsable est nouveau pour vous, Rien à cacher est un excellent endroit pour vous en faire expliquer tous les enjeux. Et si vous pensez que la mode éthique est synonyme de look grano, je vous assure que la sélection de vêtements chez Rien à cacher saura détruire à tout jamais votre vilain préjugé. Vous y trouverez des vêtements actuels et branchés, de qualité et sans [Lire la suite …]

Melow, l’élégance confortable

Melow Design
3889 rue Saint-Denis, Plateau Mont-Royal – $$ -

La jeune Mélissa Bolduc crée des collections d’une poésie toute simple et séduisante. Le choix des étoffes unies et naturelles telles que le lin, et le coton bio démontre son engagement à prendre soin de la planète tout en prenant soin du confort des femmes qui les portent. Sa collection printemps / été 2010 contient plusieurs pièces fabriquées à partir de tissus tricotés à [Lire la suite …]

Véronique d’Aragon, bienvenu aux dames

Véronique d'Aragon
3884 rue Saint-Denis, Plateau Mont-Royal – $$ - $$$ -

Des vêtements confectionnés avec soin avec des étoffes recherchées, un soucis évident du détail même dans la simplicité, d’un style parfois légèrement glamour, avec beaucoup de féminité, de classe et d’assurance. Allez y aussi pour les manteaux en agneau renversé. La collection de Véronique d’Aragon a son style bien à elle, en dehors de la mode. Autre aspect agréable : les prix sont tout à fait raisonnables pour des [Lire la suite …]

Folle Guenille, concentré de bonheur

Folle Guenille
4236 Ste-Catherine E, Hochelaga-Maisonneuve – $$ -

Jamais auparavant je n’ai vu une telle quantité de vêtements uniques, créatifs, écologiques, et incroyablement féminins, dans un aussi petit espace. J’ignore comment Isabelle Boisvert fait pour mettre un tel concentré de bonheur dans 300 pieds carré, mon petit doigt me dit qu’elle doit forcément être magicienne! Chose certaine, elle y met une bonne dose d’amour, car c’est plus de 20 éco [Lire la suite …]

La Gaillarde, c'est l’ultime

la_gaillarde_150x150
4019 rue Notre-Dame ouest, quartier St-Henri – $ - $$ -

La Gaillarde est LA boutique ultime à Montréal pour un répertoire comme celui d’Écopicure. C’est un organisme à but non lucratif dans le quartier St-Henri qui réunit presque TOUT sous son toit: friperie, griffes éco-design, service de récupération des textiles et même des cours de couture! Le style déluré et un tantinet « grunge» de cette boutique plaira assurément aux plus jeunes, mais aussi aux autres comme [Lire la suite …]

Annuaire BlogueParade.com